©Wanderland 2017/Tous Droits réservés. Fourni par Blogger.

Quelques jours en Floride


Voilà trois semaines que j'ai commencé mon voyage. Je l'appelle voyage car je ne sais pas vraiment si c'est un tour du monde ou juste un tour de l'Amérique, après tout je ne sais pas quelles seront mes prochaines destinations. Voilà trois semaines que je suis partie et je commence à prendre le rythme du voyage. L'année dernière trois semaines correspondaient à plus que la moitié de mon voyage en Europe. Cette fois-ci ce n'est que le début. Je prends enfin le temps de me poser pour raconter la première étape de mon voyage.

Après plus d'une journée d'avion et d'escale dans les aéroports, je suis arrivée sur le continent Américain à Orlando. Après avoir répondu à toutes les questions de la douanière je suis sortie de l'aéroport. D'abord surprise par la chaleur, j'étais avec un pantalon, un tee-shirt et une veste. Il y avait du tissu en trop. Mon précédent séjour aux Etats-Unis était à New York, il y a des années. J'ai pu réaliser à quel point New York était une bulle, différente de l'ambiance générale des US. En allant chercher à manger je suis passée devant plein de gens dans des "trucks", les maisons sans clôture, mais aussi la végétation du sud, avec des saules pleureur. J'ai pas pris de photo des rues d'Orlando, fatiguée et puis pas mal occupée j'ai préféré profiter du moment. 

Magic Kingdom


Le quartier à Orlando dans lequel était mon Airbnb était assez résidentiel et j'ai pu être un peu plus plongée dans l'atmosphère de la Floride. Miami était très différente, musical, tape à l'oeil, bling-bling. A Orlando j'ai aussi été dans l'atmosphère très touristique dû à Disney et Universal. J'ai vu les grands panneaux de publicités, de la pub partout pour tout et n'importe quoi. J'ai aussi pu arrêter de me plaindre des transports en commun de chez moi (en France) face au néant des transports en commun la-bas. J'ai utilisé Uber tout le temps, pas de bus et les routes ne sont pas non plus faite pour des piétons. La-bas la voiture est reine. J'ai aussi dû sortir ma carte d'identité à chaque fois qu'on sortait, merci à mes 21 ans pour pouvoir commander un cocktail.

Je suis allée à Universal, pour lequel je ferais un article spécial avec mes photos du monde d'Harry Potter. Mais je suis aussi allée à Disney. Vive les parcs aquatiques pour essayer de se rafraîchir. Je dis bien essayer car très rapidement l'eau chauffe avec le soleil et ne rafraîchit plus rien. Je suis allée à Typhoon Lagoon et Blizzard Beach. Mention spécial au premier pour son énorme vague dans la piscine à vague et au deuxième pour son toboggan à 70 degrés qui fout les jetons mais qui provoque une grande bouffée d’adrénaline. Les parcs ne sont pas très grands et c'est possible de faire les deux dans la journée. J'ai fini la journée à Disney animal Kingdom et Magic Kingdom. Je recommande vraiment de faire l'attraction le mont Everest qui se trouve qu'en Floride (les parcs comme les studios ou Magic Kingdom sont plus ou moins les mêmes dans tous les Disney du monde) et Avatar, un simulateur de vol.

street art


Miami, une autre atmosphère. Il faut déjà savoir que Miami et Miami beach sont deux municipalités différentes. Les plages se trouvent à Miami beach. On a passé juste une après midi à Miami Downtown pour voir le quartier de Wynwood. J'aime de plus en plus le Street art, j'en vois pas mal depuis Miami et surtout ici au Mexique. Il y a les Wynwood walls, une galerie d'art gratuite en pleine air mais aussi quasiment toutes les façades du quartiers sont recouvertes d’œuvres. Je n'avais fait aucune vraie recherche avant d'y aller, je ne savais pas dans quelles rues étaient les plus célèbres œuvres, ni celles que j'avais envie de voir. On a juste attrapé un plan à l'entrée des Wynwood walls puis marché dans les rues. Il était 14h, plein soleil, grande chaleur. Un conseil : choisissez votre moment pour y aller, il n'y a pas vraiment d'ombre la-bas. La plus part des œuvres que j'ai préféré n'étaient pas celle marqué comme les plus célèbres. Mais juste trouvées au détour d'une rue.

street art


Miami Downtown c'est aussi remarquer à quel point la ville est contrastée. Il y a les quartiers très pauvres qui font penser à des ghettos à coté de quartiers hyper touristiques avec des grands buildings... J'ai été frappé de plein fouet par le fossé et la pauvreté qu'on peut voir au US.
Miami beach est très différente avec ses constructions d'art déco des années 30. Comme dit plus haut, l'ensemble du quartier est assez bling-bling mais à la fois a une âme particulière qui la rend unique. : plage, musique, fête, air espagnol. C'est aussi l'occasion de pouvoir se baigner à nouveau à la plage. Longue plage de sable blanc avec les fameuses maisons colorées des lifeguards.

Miami beach c'est aussi la fête : bienvenue sur Ocean drive avec les bars et les boîtes de nuit et leur cocktails de 1 litre. Oui oui, un verre d'un litre, et si vous avez envie vous pouvez même trouver plus gros : 2 litres. Le verre est à environ 30$ mais pendant l'Happy hour c'est moitié prix. Parfait pour s'occuper l'après-midi quand il faut super chaud et qu'il n'y a rien d'autre à faire.

Miami parfait pour la plage et la fête. J'ai aimé passer ces quelques jours en Floride, découvrir un autre coté des Etats-Unis. Le but de cette étape n'était pas de voir le maximum de chose, de faire le tour des deux villes comme lors de city trip, mais plus de passer du temps avec ma meilleur amie et d'aller à la plage. Au final je reste très partagée sur Miami, à la fois j'aime et à la fois j'aime pas. Je pense que ça dépend de l'humeur du jour.
Prochain état à découvrir au US : la Californie, mais ça sera surement pour un autre voyage.

Cocktail

Aucun commentaire