©Wanderland 2017/Tous Droits réservés. Fourni par Blogger.

A la découverte de l'Amérique Latine



Le 31 mai je prends un avion de Londres pour aller à Orlando. Je quitte le continent Européen pour un petit moment. J'ai longtemps attendu ce moment et le mois qui va passer va surement passer vite mais j'ai hâte d'être à Gatwick face à la porte d'embarquement.

Mon voyage : A la découverte de l'Amérique 


C'est un voyage que j'imagine depuis longtemps. Longtemps imaginé, mis dans la case d'un lointain rêve. Et puis j'ai pris conscience que je pouvais le faire si je le voulais. J'en parle dans cet article : Partir faire le tour du monde. Vivre sa vie à fond, poursuivre ses rêves et tout ça ... 
Alors pour vous dire ou je vais : je pars explorer le continent Américain. J'avais d'abord en tête de partir faire un tour du monde, un petit arrêt dans chaque continent, une idée en tête depuis l'adolescence. Mais certaines choses m'ont petit à petit fait changer d'avis. 
Lorsque je m'imagine partir voyager, je le vois sur une longue période. Partir à l'aventure, l'envie de découvrir chaque recoin d'un pays, prendre mon temps. Dans le voyage j'aime tout explorer, j'entend par là que si je pouvais voir chaque surface de la terre j'aimerais le faire. Je suis frustrée lorsque je vois pas tout d'un endroit. J'ai aussi toujours été attiré par l'Amérique, les couleurs, la chaleur, les paysages. Le Brésil est un des pays qui m'a toujours fasciné et un des premiers pays que j'avais envie de découvrir. Sans parler du cap Horn, ce bout du monde où j'ai tellement envie d'aller aussi.  Du coup en me rendant compte de cela j'ai compris que ce dont j'avais vraiment envie c'était d'explorer lentement l'Amérique, de traverser le continent physiquement, en ne prenant des avions que lorsque cela est vraiment nécessaire, de prendre la route, des bus, de faire du stop. De prendre mon temps pour découvrir tous les paysages qu'il a à offrir.
Une envie qui est là depuis longtemps mais où j'ai mis du temps à me dire "ok j'y vais" car plein d'autres endroits me font aussi envie. Mais je ne peux pas tout faire en même temps et il me faut bien choisir. Mon envie du moment c'est l'Amérique, du Mexique jusqu'au cap Horn. Un voyage qui me prendra plusieurs mois, et peut-être entre temps qui sait, une autre envie plus forte changera mon cap.

Des retrouvailles avec moi même 

C'est un voyage que je veux faire depuis longtemps, et j'ai décidé de ne plus attendre pour partir. Ce n'est pas tant la destination du voyage que j'attends avec impatience, mais le voyage lui-même. Partir découvrir de nouveaux endroits, faire de nouvelles rencontre, essayer de voyager simplement. Mon but n'est pas d'avoir de plan précis, de réservation déjà faite et tout de programmé. J'ai envie de voir comment tout cela va s’enchaîner et me laisser la possibilité de changer d'avis au gré des découvertes et des rencontres. Ce qui me plait le plus dans le voyage c'est un retour à l'essentiel. Je pars pas avec l'idée de dormir dans des hôtels, de prendre des avions et d'avoir beaucoup de confort. Voyager un peu à l'aventure c'est vraiment apprécier le confort d'un lit, la sensation d'une bonne douche. Pour moi mon voyage sera renouer avec les petits plaisir de la vie. Et même des fois découvrir les choses essentielles, dans ces pays où certaines régions sont moins urbanisées et où la nature a une place plus importante.  
Partir maintenant (enfin dans un mois) pour moi cela veut faire un break dans mes études. Je suis motivée par d'autres choses que je trouve plus importante (aka le voyage, le developpement personnel ...) et en plus je ne sais pas quel chemin prendre pour mon Master II.  Les pauses dans les études sont pas forcément bien vues en France, elles ont besoin d'explications, justifications, alors qu'en Finlande par exemple elles sont tout à fait normales. Je suis sur que c'est ce que je veux, car j'y ai longtemps réfléchis. J'ai envie de profiter au maximum. Rester en France pour continuer des études voudrait dire vivre pour remplir un fameux CV, suivre la ligne directrice. Mais aussi vivre pour un plus tard, or j'ai envie de vivre pour maintenant. Vivre pour ce qui me passionne car après tout YOLO. 



amerique latine

L'excitation avant le départ 

J'ai réservé mon billet pour Orlando il y a bien longtemps. Mi-septembre pour être exacte. Neuf mois avant. Une grande projection en avant. Mais j'avais trouvé un billet à un prix vraiment bas et j'ai sauté sur l'occasion. En septembre l'excitation était déjà là, je sentais que le voyage aller commencer. J'ai du mettre un hola pour ne pas sur-planifier mon voyage et profiter de mon temps à Helsinki. Puis neuf mois c'est court mais aussi très long quand on attends avec impatience.
Sauf que là on y est presque et j'ai commencé à sentir l’effervescence du voyage. Je suis en plein dans les préparatifs (vaccins, assurance, banques...). Mais j'ai aussi, signe d'un voyage imminent ,énormément de fenêtre ouverte sur mon ordi, des notes de voyages prise, une liste de blog à suivre et lire ... Difficile de trouver la concentration pour étudier à coté.

Mais aussi des moments de doute 


Malgré tout ça, l’excitation, l'envie de partir et la motivation j'ai beaucoup de moment de doute. Je suis une personne qui réfléchit énormément, pour tout. Je me pose beaucoup de question : comment ça va être quand je vais revenir ? Qu'est-ce que je vais faire ? D'autre question sur le fait d'utiliser la majeure partie de mes économies pour ce voyage, économies qui sont un filet de sécurité psychologique non négligeable. C'est aussi partir, laissant mes proches, mes amis, ma famille en France et vivre à un tout autre rythme et des fois rater des choses

Pour réussir à partir du Mexique et arriver jusqu'en Argentine en respectant mon budget cela veut dire faire du volontariat pour l'hébergement, faire du stop ou prendre des bus locaux pour les transports.  Mais c'est quelque chose que je veux faire. C'est sortir de sa zone de confort, je pars dans des pays dont je parle à peine la langue (bien que je travaille sur ce point), dans lesquels je vais surement devoir négocier et éviter les arnaques. Et puis je pars seule. Je n'ai pas peur de partir seule mais voyager seule c'est se reposer sur soi même, être à l’affût. Je rencontrerais surement des personnes et éventuellement des compagnons de voyage, mais je me prépare aussi à passer des moments en solitaire. Et même si tout ça, cet inconnu, est excitant, des fois je me dit "mais qu'est ce que je suis en train de faire ?". C'est un peu comme une attraction : au début l'envie d'y aller, l'excitation, une fois attaché dans le wagon à regarder la montée on se demande pourquoi et une fois que c'est lancé on regrette absolument pas.  

Tout ces moments de doute permettent de me rendre compte de ma détermination. Même si je me pose beaucoup de question à aucune moment j'ai changé d'avis dans ma tête. Ma plus grande question c'est de savoir si je vais être capable de sortir de ma zone de confort. Je pars donc moi, mes rêves de voyages, mon sac à dos, ma soif de découverte et ma motivation pour repousser mes limites et  partir loin d'un "je sais pas si j'y arriverais". 


Et vous, avant un voyage quel est votre état d'esprit ? Déjà fait un gros voyage où vous vous êtes demandé ce que vous faisiez même si convaincu que ça soit la bonne décision ?


Aucun commentaire