©Wanderland 2017/Tous Droits réservés. Fourni par Blogger.

Une journée à Europa-park



Europa park est un, si ce n'est mon parc préféré d'attraction en Europe. Pour le moment mon champ de découverte s'est limité à l'Europe. Le parc est situé à Rust, petite commune en Allemagne à la frontière française. De Strasbourg, le parc est accessible par navette d'une durée de 50 minutes. Qu'est ce qui me plait dans ce parc ? J'y aime l'atmosphère, les attractions, les décors, les spectacles ... Et puis un parc d'attraction ça a toujours un petit quelque chose de spécial en plus, une vibe joyeuse pour la journée (même quand il pleut). 



J'ai découvert le parc à treize ans et depuis j'y retourne dès que je peux. Ce week-end de paques j'étais à Strasbourg, tout proche, alors avec mon frère on a pris une navette et nous voici à 9 heures du matin devant les portes du parc près à profiter des attractions. En début de saison (le parc avait ouvert le week end d'avant) et avec la pluie il n'y avait pas foule. La plus part des manèges n'avaient pas encore de file d'attente, c'est un des points positifs de venir à l'ouverture. Le parc est constitué des différents pays d'Europe, chaque pays un quartier et un atmosphère. On commence par la maison hanté des Alpes en Suisse. Le manège est court, sympa pour commencer et se mettre dans l'ambiance. Je n'avais encore jamais eu l'occasion de le faire, en pleine saison la file d'attente est généralement de 45 minutes au minimum. En se qui concerne le terme maison hanté, mis à part le décor de départ qui se fait dans une vieille bâtisse, tout le ride se fait à l'extérieur, pas de fantôme/sorcière ou zombies qui risquent de surgir. 


On enchaîne sur le bobsleigh, toujours en suisse. Le manège familiale est aussi rempli en été avec en général 45 minutes d'attente (voir plus). A 9h20 absolument personne, on choisit notre bobsleigh et en avant. Ce sont des manèges, qui pour moi amatrice de sensation forte, ne sont qu'un apéritif pour ce qui vient après : le Silver star ! C'est un peu une des attractions phare du parc, 73 mètre de haut, une descente à 70 degré et 130 km/h de vitesse. Il détenait le record d'Europe du grand huit le plus haut avant d'être détrôné de quelques mètres par le Shambala à Port aventura. A 9h30 c'est parti on y va, direction le quartier français. Le parc est vraiment peu rempli et la file d'attente extrêmement courte. On choisi d'aller aux premier rang : être aux premières loges de la descente, sentir le train s'arrêter légèrement en haut de la montée avant de plonger. En haut on ne voit pas les rails sous le train, juste le sol 73 mètres plus bas. Avec la force de la descente on est projeté contre le dossier du siège, emporté par l'élan et une fois sur la montée d’après on décolle légèrement du siège. Le silver star c'est aussi la première chose qu'on voit en arrivant à Europa-park. Le grand-huit survole le parking, et les visiteur en bas nous font coucou. 

En arrière-plan : le Silver-Star
Après cette première sensation, on quitte la France et la suisse pour aller en Grèce se dépayser. Au vu du temps pluvieux pour la journée et la fraîcheur des températures printanières on fait l'impasse sur les attractions aquatiques. Bien l'inverse d'une visite estivale où je passe justement mon temps à l'intérieur pour essayer de me rafraîchir. L'attraction majeur de la Grèce c'est Poséidon (celle qu'on voit au dessus) mais on est allé se réfugier en intérieur : direction Atlantica. Un jeu de pistolet laser où il faut toucher le plus cible (des poissons et objet marin). Si vous aimez bien tourner sur vous-même vous pouvez aller à coté faire la malédiction de Cassandre. Je passe mon tour, ce genre d'attraction me donne mal au cœur, très peu pour moi. 


Juste à coté de la Grèce se trouve l'entrée de la Russie, décidément la géographie Européenne. En Russie se trouve l'Euro-mir. Si le Silver-star en France était sur le thème des voitures, en Russie c'est le thème des stations spatiales qui est mis à l'honneur. Malheureusement ce jour-là l'attraction était fermée pour la journée. Dommage, l'attraction est pas-mal, une prochaine fois. 
Ce que je trouve être l'une des particularités et point fort d'Europa-park c'est que ce n'est pas que des attractions (ou pas que des grosses attractions) il y a plein de petites attractions ou de petits à coté. Dans le quartier Londonien, à coté de salle de jeu se trouve une pièce plein de laser pour perfectionner ses talents d'espion : 90 secondes pour la traverser en évitant le plus possible les traits rouges. Il y a aussi plein de spectacles, du patinages artistiques et même un cinéma en 4D. 

Il est 11 heures, on arrive à l'entrée de la forêt enchantée. Le monde de Grimm : je suis toujours émerveillé par les détails des maisons. La plus part des comptes y sont représentés et racontés en plusieurs langues. La forêt enchanté c'est aussi le chemin du monde des Minimoys. En partenariat avec Luc Besson le parc a crée toute une structure indoor qui nous donne l'impression de faire la taille de ces petits hommes et de s'amuser dans leur univers. Deux remarque à faire : 
- les décors sont très très bien réalisé, j'aime particulièrement ce genre d'endroit qui nous emmène dans un autre univers. Il y en avait un du genre à Phantasialand et c'était très réussit. 
- J'ai eu une grosse déception  pour l'attraction Arthur et les minimoys, vendu comme un super grand huit indoor. Au final c'est un train qui permet de faire un tour du décors avec un ou deux virages. Je pense que c'est un très bonne attraction pour les petits mais c'est tout. Si jamais vous voulez la tester, la file est généralement très longue mais il y a un chemin "single rider" qui permet d'aller plus rapidement. 




Midi, grosses averses, on vient de retrouver notre taille normale et on se dirige vers le quartier espagnol. La bas pas vraiment de quoi se mettre à l'abri si ce n'est à la salle d'arcade. Au début je regardais seulement mon frère jouer, puis je me prends moi aussi au jeu. Je vais chercher des jetons, je récupère mes tickets après ma partie. Clairement c'était plus pour le plaisir de jouer que pour gagner quoi que ce soit étant donné les récompenses. Les jeux : angry bird, fruits ninja, guitar hero et plein d'autres ... Il y a d'ailleurs une autre salle sur le même système en Scandinavie mais avec des jeux de chance. 

Une fois sec, rassasié après avoir trouvé des bans abrité pour manger nos sandwich direction l'Islande en passant par le Portugal. Oui oui, Europa-park a sa propre géographie. 
L'Islande, un quartier à ne pas manquer pour les amateurs de sensations fortes comme moi. Deux grand manèges qui secouent et qui font tourner la tête. Le Wodan, grand huit tout en bois, et le Blue fire, un départ sur une accélération, un looping et des vrilles. Ai-je besoin d'en dire plus ? 

Le quartier portugais et le Wodan sur la droite
Le Wodan, tout en bois est ouvert depuis 2012, grosse surprise à chaque fois. Déjà il remue, vraiment (J'en sors souvent avec un mal de crâne si je me tiens mal), et deuxièmement la première descente, qui paye pas forcément de mine, me surprend en bien à chaque fois. 
Le Blue fire, sur le thème des gaz dans les gisement islandais, et le deuxième grand huit d'Europa-park. Certains diront le premier. C'est un grand débat et il y a deux team : ceux qui préfèrent le blue fire et ceux qui préfèrent le Silver-star. Une fois prêt au départ, confortablement installé dans les sièges (car oui les sièges sont confortables), les portes s'ouvrent, des battements de coeur retentissent, un peu de fumé et le train par d'un coup. Propulsé à 110 km/h, pas le choix que de rester collé au dossier. Si vous voulez levé les bras, faite le avant. Une fois en haut, il faut redescendre et on se retrouve deux secondes après dans un looping. Au premier rang on peut sentir le train ralentir, et presque s’arrêter tandis que l'on a la tête en bas, une occasion de regarder le paysage autrement. Il repart doucement et prend de la vitesse pour enchaîner sur trois vrilles. Souriez la photo se trouve à la fin de la troisième vrilles. 
Cinq fois plus tard, les doigt bien frigorifiés (rappelons qu'il pleut et qu'il fait pas chaud), on se redirige doucement vers le quartier français. Dans nos têtes : refaire quelque fois le Silver star avant de se diriger vers la sortie. 


Notre bus repart à six heures et il nous reste un peu de temps. On peut flanner, s'arrêter dans une autre salle d'arcade, profiter de l'atmosphère du parc et faire trois fois le Silver-star. Une fois au premier rang, une autre fois tout derrière. La différence : au premier rang on voit tout ce qui se passe, on sent les arrêts et les prises de vitesse. Au dernier rang on est juste embarqué. Tout en haut de la première montée : on part direct, pas de pause. Plus de secousse mais aussi plus de vitesse. La aussi il y a deux team : premier rang ou dernier rang ? 

Pour les amateurs de boutique et de souvenir vous pouvez aussi être servi à Europa-park. Et dans le quartier français il y a une super boutique de peluche Nicci. J'ai arrêter d'y aller pour le bien de mon porte monnaie, mais les peluches sont vraiment belles et hyper douces. 

Autre déception de la journée : l'Eurosat, qui est en travaux, n'avait pas encore ouvert, nous sommes venus deux mois trop tôt. J'ai hâte de voir le nouveau résultat et ce qu'ils ont prévu. Apparemment on parlerai de réalité virtuelle. 


Avant de partir on ne pouvait pas tester leur nouveauté : le Voletarium. Le but : voler ! Dès le début je trouve que l'on est embarqué dans une atmosphère de Poudlard. Cette chouette ( ou est-ce un hibou ?) me fait beaucoup penser à celui qu'il y a à l'entrée de bureau de Dumbledore. Les murs avec effet bibliothèque et les couloirs de pierre ? Personne m'a dit qu'on avait transplané à Poudlard (Hermione me dit qu'on peut pas transplaner dans l'enceinte du château, mince alors, on aurait juré) 
Revenons au Voletarium : Je n'ai jamais fait de parapente mais je dirais que ça y ressemblerait beaucoup. Il ne s'agit pas d'un train ou d'une attraction mais d'une siège sur lequel on sommes bien assis, un grand écran de cinéma en face de nous et de la 4D. Préparez-vous à survoler l'Europe : Paris, Venise, vienne, les Alpes, le Groenland ... Gros coup de cœur, j'avais pas envie de me lever, est-ce que je peux rester ? J'aimerais bien survoler la muraille de Chine, les déserts d'orient, la cordillères des Andes, découvrir Rio de Janeiro. Pour la voyageuse que je suis et si vous aimez voyager c'est un coup de cœur assuré, plus l'envie de réserver un billet d'avion en sortant. 



C'est presque 18 heures, l'heure de retourner à la navette. Au final, il a pas fait beau et chaud mais le parc était tellement vide comparé à d'habitude que l'on a pu presque tout faire. Y aller avant la pleine saison c'est le bon moment (bon peut être quand il fait un peu plus chaud  pour profiter des attractions aquatiques.)

Et vous, vous faites quoi dans les parc d'attractions ? Déjà aller à Europa-park ? 

Aucun commentaire