©Wanderland 2017/Tous Droits réservés. Fourni par Blogger.

Quelques jours en Laponie finlandaise



Des journées à -25 degrés , à 9 heures de train et deux heures de bus d'Helsinki, au delà du cercle article polaire : Bienvenue en Laponie finlandaise ! 
C'est un endroit où je rêve d'aller depuis toute petite, de la neige (beaucoup de neige), des aurores boréales, le père noël ... C'est aussi l'idée de se retrouver au bout du monde en quelques sortes, au pôle nord, terres qui pour mon moi plus jeune étaient inatteignables.

On s'est d'abord arrêté à Rovaniemi, d'helsinki il y a plusieurs moyen de rejoindre le nord du pays : par bus, train ou bien même avion. En s'y prenant un peu à l'avance, il y a des tarifs intéressants pour rejoindre la ville. 9 heures de train plus tard, nous étions arrivés dans la capitale de la Laponie et repère du père noël. Dur d'avoir une idée précise de la ville avant d'y aller, il y a beaucoup de neige bien évidement. En sortant de la gare de large route, des usines au loin avec des cheminées, loin de l'idée que je me faisait avec des huttes en bois. Ce coté industriel me fit penser aux villages canadiens vus dans les téléfilms. Rovaniemi c'est une petite ville. Le centre n'est composé que de quelques ruelles qui abrite le nécessaire pour les habitants et les quelques touristes qui passent par -là : deux trois magasins, deux trois cafés, un centre commercial, un Mcdonald et un musée. La ville est surtout le point de départ d'un road trip plus au nord, un arrêt pour voir le père noël.

pont rovaniemi

coucher de soleil rovaniemi

Rovaniemi et le père noel 

Le père noël, parlons-en. Après avoir attendu le bus sous un petit soleil (Je dirais que le corps s'habitue au froid et du coup quand de -20 on passe à -10 au soleil on peu presque avoir une sensation de chaleur et des réflexions du type "ah il fait bon là") nous sommes allées au village du père noël. Le village se trouve à 8km plus au nord. Il y a un autre endroit à coté: le parc du père noël, qui est lui payant.
Je suis allée deux fois au village et les deux fois j'ai eu un sentiment partagé, pas trop capable de savoir si j'aimais ou non. On m'en avait parlé comme d'un endroit pas top, rien de spécial et assez touristique mais je n'avais pas spécialement écouté, je voulait me faire mon propre avis. Du coup j'en pense quoi ? La maison pour aller voir le père noël est très bien décoré : des machines pour faire des jouets, des cadeaux un peu partout, un vieil intérieur bois, un papa noël très en forme avec une bonne barbe et un bon petit ventre. Le problème c'est le reste, tout autour il y a que des magasins ou des activités à réserver qui sont vite chères. La féerie de l'ambiance de noël est peu présente, rien de spécial à voir mis à part le vieux monsieur lui-même. 
Une bonne surprise fut la ferme des elfes, un petit endroit un peu à l'écart ou il est possible de voir des moutons, poules et lapins (après c'est pas vraiment pour ça que je viens au village du père noël) mais aussi d'essayer le ski de fond et de faire un peu de luge. Le parc venait d'ouvrir, peu connu, nous l'avons eu pour nous toutes seules. Il était tenu par un couple hyper gentil qui se montrait attentionné. En sortant il est possible de récupérer une pièce souvenir de la Laponie, que vous marquez vous-même avec la force des bras et un marteau. 

nature laponie neige

Kittilä au coeur de la Laponie

Après Rovaniemi on est parti plus haut, notre objectif était de voir des aurores boréales. D'après les bulletin sur internet cela allait être compliqué, un indice de 2/5, un temps pas forcément dégagé. Après deux heures de bus nous sommes arrivé à Kittilä, petite ville de Laponie finlandaise. Enfin ville, là encore j'avais l'impression de me trouver au Canada (pourquoi le Canada ? Parce que les téléfilm qui se passent en Finlande sont plus rares). Après de long kilomètres sur une unique route, un café, un magasin et un petit restaurant - ou devrais-je dire snack ? - sont apparus puis le bus s'est arrêté au bord de la route, devant un petit arrêt composé d'un banc. Bienvenue dans la campagne nordique, un peu au milieu de nul part. De quoi repenser à la notion de solitude et de vivre enclavé. Il nous fallait marcher 30 minutes pour rejoindre notre hébergement étant donné qu'aucun transport en commun ne circulait.
Nos deux jours à Kittilä, on les a passé au chaud dans le chalet ou autour du chalet à s'enfoncer dans la neige quand on marchait. Sans voiture difficile d'aller explorer les environs tout étant à plusieurs heures de marche. Par contre si vous aimez les treks un peu sportif dans la neige et la tranquillité je pense que c'est l'endroit pour vous.
Le truc vraiment cool de Kittilä c'est qu'on a pu voir des aurores boréales, après tout on était venu là pour ça, je vous raconte tout ça dans cet article.

neige paysage

neige paysage

Bilan

La Laponie c'est beau mais c'est aussi très grand et vide. En France j'ai l'impression qu'on peut pas vraiment se perdre au milieu de la nature, c'est rare de pouvoir rouler deux trois heures sans se retrouver dans une ville. Même au milieu du pays on passe de village en village. Alors que la bas j'ai vraiment eu la sensation de me retrouver perdu au milieu de nul part. Dans le bus c'est un peu une route sans fin, du blanc et des arbres à perte de vue. 
A Rovaniemi j'ai eu deux sensations opposées. D'abord y'a le sentiment d'être dans la nature, isolée. Il y a beaucoup de neige, il fait froid, on croise peu de gens. Mais il y a aussi les cheminées d'usine qu'on peut voir, de nombreux logements, des supermarchés, des constructions humaines qui montrent qu'il y a quand même une présence. Je pense que ce sentiment d'isolement est accentué en hiver avec le jour qui se couche tôt, le froid, la neige ... En été l'atmosphère doit être bien différente. 
La région est peu habitée et ça se sent. Je pense que pour bien visiter la région il faut une voiture. Il n'y a plus de train plus haut que Rovaniemi et les lignes de bus sont très rares et pas forcément données.
Moi qui aime bien les voyages où on peut faire des choses sans avoir forcément à payer j'étais un peu frustrée. Les logements sont pas forcément bon marché, pour se déplacer il faut prévoir le budget, le couchsurfing et l'auto-stop pas vraiment pratiqué mais encore cela peut se comprendre vu le peu de gens habitant la-bas. Quand au chose à faire la moindre activité coûte chère. Si vous voulez y aller, faut prévoir un petit budget. 


Aucun commentaire